loader

Les applications modernes ont transformé les entreprises et les entreprises en usines d’innovation numérique. À mesure que les environnements informatiques deviennent plus complexes, de nouveaux problèmes de sécurité devront inévitablement être résolus, en particulier lorsqu’il s’agit d’établir et de maintenir la confiance dans les environnements multi-cloud. Tripwire a récemment interrogé des professionnels de la cybersécurité dans des secteurs tels que la fabrication, l’énergie, l’informatique et autres sur la sécurité de leur infrastructure cloud. Sur plus de 300 répondants, 73 pour cent ont déclaré qu’ils utilisaient actuellement une stratégie multi-cloud, et 98 % d’entre eux ont déclaré qu’ils étaient confrontés à des défis de sécurité supplémentaires en conséquence.

 Quel que soit le secteur auquel appartient votre organisation, opérer dans un environnement multi-cloud s’accompagne de son propre ensemble de problèmes de cybersécurité. Heureusement, il existe plusieurs solutions aux problèmes de sécurité multi-cloud qui intègrent la sécurité tout au long du cycle de vie de la livraison pour aider à établir et à maintenir la confiance sans compromettre l’agilité.

Défis de l’environnement multi-cloud

Une stratégie de sécurité multi-cloud est plus compliquée que les besoins en cloud unique, cloud hybride et cybersécurité sur site. Différentes bases de données et applications sont réparties sur de nombreux clouds au sein d’un même réseau, chacune avec sa propre architecture. Un modèle de sécurité unifié peut être difficile à mettre en place dans un environnement multi-cloud, mais il existe de sérieux risques qui doivent être pris en compte dans la sécurité des réseaux multi-cloud :

  • Visibilité: Les problèmes de sécurité multi-cloud commencent par un manque de visibilité sur chaque couche de votre pile technologique informatique. Une évaluation des risques liés à la cybersécurité doit être effectuée régulièrement dans une architecture multi-cloud.
  • Mauvaises configurations : Les erreurs de configuration dans les paramètres de sécurité et de confidentialité lorsque les entreprises migrent leur charge de travail vers le cloud laissent souvent les entreprises inconscientes de leurs vulnérabilités.
  • Gestion des accès utilisateurs : L’autorisation et le contrôle d’accès, vecteur d’attaque majeur, deviennent encore plus compliqués avec une stratégie multi-cloud.
  • Gestion des correctifs: Rester à jour avec les mises à jour les plus récentes et les calendriers de correctifs dans une architecture multi-cloud est un sérieux défi logistique.
  • Conformité:Règles de conformité varient selon les frontières et les industries. En plus de nombreux clouds, de nombreuses réglementations de sécurité doivent également être respectées pour se conformer aux normes HIPAA, HITECH et PCI DSS.
  • Gouvernance des données : De grandes quantités de données sont traitées chaque jour. La gouvernance peut être difficile à gérer dans n’importe quel environnement, mais elle est amplifiée par les risques du cloud distribué.

Tous ces risques ont des impacts considérables sur la sécurité qui pourraient faire chavirer les petites et moyennes entreprises qui seraient compromises. Avec tant de choses en jeu, les organisations disposant d’environnements multi-cloud doivent se concentrer sur des modèles de sécurité unifiés qui intègrent des précautions à chaque étape du cycle de vie du produit.

Alors que les protocoles de cybersécurité traditionnels sont un bon point de départ, les systèmes multi-cloud modernes nécessitent des solutions robustes pour se protéger contre les cyberattaques d’aujourd’hui.

Qu’est-ce que le privilège permanent zéro ?

Zero Standing Privileges (ZSP) est un terme inventé par les analystes de la cybersécurité qui fait référence à une version améliorée des outils de gestion des accès privilégiés et des modèles d’accès zéro confiance. Les solutions traditionnelles de gestion des accès conviennent aux environnements sur site. Mais la migration vers le cloud et l’adoption d’une stratégie de sécurité multi-cloud nécessitent une approche plus agile de la gestion des accès des utilisateurs.

Aucun privilège permanent incorporer des privilèges plus larges adapté à une stratégie multi-cloud. Avec des comptes partagés persistants, des super utilisateurs, des privilèges tiers qui n’ont pas été supprimés et des mots de passe nécessaires pour accéder à tous les systèmes et applications, il est logique que les environnements multicloud aient besoin d’un modèle d’accès utilisateur moderne.

Les privilèges permanents zéro réduisent la surface d’attaque dans un environnement multi-cloud en éliminant les privilèges permanents qui accordent des autorisations permanentes à certains utilisateurs et rôles. Au lieu de cela, les principes ZSP comme fourniture d’accès juste à temps ne donner accès qu’aux données nécessaires au moment où cela est nécessaire.

Les organisations tournées vers l’avenir ont commencé à adopter un modèle ZSP dans le cadre de leur stratégie de sécurité réseau multi-cloud en l’intégrant directement dans le cycle de vie du produit.

Comment intégrer la sécurité dans le cycle de vie de votre produit

La création de produits, de services et d’applications fiables est essentielle au succès de toute organisation donnée. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une stratégie multi-cloud est le meilleur choix pour les entreprises et les petites entreprises, et l’intégration de protocoles de sécurité modernes peut atténuer les vulnérabilités de cybersécurité inhérentes aux environnements multi-cloud.

Par exemple, le nombre d’attaques a augmenté dans l’espace SaaS puisque de plus en plus d’entreprises s’appuient sur des fournisseurs tiers pour gérer leurs données. le Vulnérabilité Log4Shell affecté de nombreuses organisations, obligeant le CIST à fournir des conseils formels pour atténuer le problème.

De plus, le IdO en constante augmentation pose de nombreux risques de sécurité. Souvent, ces produits n’ont que peu ou pas de sécurité intégrée, de sorte que les entreprises doivent s’appuyer sur des intégrations de sécurité logicielle ou sur la sécurité intégrée à leur réseau.

Voici cinq façons d’intégrer la sécurité dans le cycle de vie de votre produit :

1. Appliquer les privilèges permanents zéro

Un modèle ZSP bien exécuté démarre pendant la production. La définition des besoins d’interconnectivité des différentes plates-formes sur plusieurs clouds commence pendant le pipeline d’intégration et de déploiement continus (CI/CD). L’intégration de ZSP dans le cycle de vie du produit semble fastidieuse, mais réduira les reprises et autres obstacles à la productivité. Lorsque les comptes sont surprivilégiés, les équipes ne peuvent pas faire leur travail efficacement. Et comme de plus en plus d’utilisateurs dans le cloud sont continuellement ajoutés, l’établissement de ZSP deviendra une nécessité.

Dans le sillage de la transformation numérique, le besoin de fourniture d’accès a considérablement augmenté, en particulier pour les entreprises utilisant des modèles de travail hybrides et à distance. Mais pour réduire leur surface d’attaque, les entreprises devraient éliminer les privilèges permanents.

2. Adoptez la sécurité de la virtualisation

Avec davantage de données stockées et traitées par des machines virtuelles et des réseaux multicloud, la sécurité de la virtualisation peut contribuer à la sécurité de votre réseau. Le déploiement de solutions de sécurité réseau basées sur le matériel n’a pas de sens lorsque toutes vos données se trouvent dans le cloud. Une solution de sécurité virtuelle dynamique répond aux besoins de l’infrastructure cloud moderne.

La sécurité de la virtualisation est une solution de sécurité logicielle qui peut être déployée n’importe où sur votre réseau. Cette solution basée sur le cloud convient parfaitement aux environnements hybrides et multi-cloud, car les données et les charges de travail migrent souvent dans un écosystème complexe. Et il n’y a aucun besoin de matériel puisque les solutions fonctionnent dans le cloud.

3. S’appuyer sur les cadres de cybersécurité

Pour combler les lacunes de votre architecture de cybersécurité existante, appuyez-vous sur les cadres de cybersécurité existants fournis par les leaders de l’espace informatique.

Par exemple, le National Institute of Standards and Technology (NIST) promeut des cadres de cybersécurité qui soutiennent l’innovation. HIPAA normalise la façon dont les organisations de soins de santé traitent les informations personnelles sensibles. Et l’Organisation internationale de normalisation (ISO) a développé une approche de la cybersécurité qui peut être appliquée dans de nombreux secteurs.

Passer à un état d’esprit de sécurité cloud peut être difficile à comprendre pour les équipes, en particulier dans un environnement multi-cloud. Si vous ne savez pas par où commencer ou si vous disposez d’une protection suffisante, consultez ces cadres de cybersécurité fiables pour vous assurer que vous répondez aux besoins des clients et de la réglementation.

4. Éliminer les erreurs de configuration

Les mauvaises configurations du cloud sont un facteur majeur en matière de vulnérabilités en matière de cybersécurité. Une organisation peut avoir 25 comptes cloud avec 15 administrateurs différents en plus de plusieurs utilisateurs exécutant des instances et configurant des services. Faites de l’identification et de l’élimination des erreurs de configuration une priorité pour réduire la surface d’attaque de votre organisation.

Pour éliminer avec succès les configurations, les entreprises peuvent augmenter leur visibilité avec des solutions de sécurité cloud gérées qui peuvent vous aider à évaluer votre besoin de transparence et à découvrir les erreurs de configuration.

Lorsque des erreurs de configuration sont constatées, il est crucial d’atténuer le problème dès que possible. Dans de nombreux cas, les erreurs de configuration devront être redéployées par un professionnel compétent ayant de l’expérience dans la configuration d’environnements multi-cloud.

Si vous ne disposez pas des ressources internes pour découvrir et éliminer les erreurs de configuration, de nombreux fournisseurs de services peuvent aider votre entreprise à chaque étape du processus pour atténuer les risques et prévenir la perte de données lors de la reconfiguration.

5. Penchez-vous sur DevSecOps

Dans la plupart des cas, DevOps est chargé de créer une solution, tandis que SecOps est chargé de créer des mesures de sécurité adaptées au produit. Étant donné que DevOps se construit sans souci de sécurité, SecOps est limité aux solutions qui peuvent être appliquées. Et parce que SecOps est souvent considéré comme secondaire par rapport à DevOps, les équipes sont souvent aveuglées par les problèmes de sécurité plus tard.

Dans un environnement multi-cloud, les choses sont déjà assez compliquées. En séparant les équipes de développement et de sécurité, les entreprises se désavantagent en termes de réduction des délais de mise sur le marché et d’adaptabilité.

Pour éviter les retouches, rationaliser le cycle de vie du produit et intégrer la sécurité dans votre processus, penchez-vous sur DevSecOps. Une collaboration entre DevOps et SecOps est cruciale pour concevoir de meilleurs produits avec des fonctionnalités de sécurité améliorées pour le monde moderne.

En général, la surface d’attaque des entreprises connaît une croissance exponentielle à mesure que les entreprises migrent vers les environnements cloud et multi-cloud et déploient des technologies telles que l’analyse prédictive et les capteurs sans fil dans l’IoT.

Ne faites aucun compromis sur la sécurité

Les entreprises qui mettent en œuvre ces cinq meilleures pratiques rationaliseront leur production et leur développement, ce qui facilitera la création et la livraison de solutions plus rapidement que jamais. La meilleure partie est que pour développer rapidement de bons produits, vous n’avez pas à faire de compromis sur la sécurité.

Les organisations ont besoin d’un modèle de sécurité qui évolue avec leur entreprise. Établir la confiance dans un environnement multi-cloud avec des solutions sur site et hybrides ne suffira pas. La complexité supplémentaire de plus d’un cloud présente de nouvelles vulnérabilités qui doivent être traitées.

En intégrant des protocoles de sécurité dans le cycle de vie du produit, les utilisateurs multi-cloud peuvent passer plus de temps à faire évoluer leur activité et moins de temps à se soucier des nouveaux vecteurs d’attaque. Optimisez votre infrastructure informatique avec des solutions de cloud privé gérées qui offrent des performances et une fiabilité sans compromis sur la puissance.

Source photo : Pixabay : pixelcreatures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.